www.marquette-en-flandre.net

Vendredi 24 novembre 2017

Accueil

Jeanne de Flandres

Album de Croÿ

Nouvelles

Album de Croÿ 2

Liens

Forum

Livre d'Or

Enclos abbatial plan 1686

Kuhlmann 1923

 

Admin

Industrialisation

Débuts de l'industrialisation

Kulhmann

Introduction

Massey Ferguson

introduction

Maires de Marquette

Maires de Marquette 1790 - 2006

photos

photos de familles

Epilogue

En Octobre 1975 MARKETUBE redémarre.Sans encadrement à l atelier et à la "grande peur" de tout le monde , dit Albert Miellet. C est que cette fois nous nous savions maître de notre affaire, il fallait que ça marche...
Pourtant l atelier tourne, la production redémarre
Les assemblées du personnel ponctuent la reprise du travail, toute la vie de l entreprise y est pasée au crible, c est l'ensemble du personnel qui décide des salaires, des embau ches,des licenciements éventuels, des investissements. On décide de tout cela devant un tableau noir où sont présentés les chiffres, on vote à bulletin secret.
C est comme cela, par exemple que l'on décide de l'embauche d'un cadre commercial pour relancer la clientèle et ouvrir de nouveaux marchés. C est aussi de cette façon que Henri Le Marois entre à MARKETUBE comme gérant.
A Marketube il n y a aucun salaire inférieur à 2400F.et le plus élévé, celui du cadre commerciala été fixé à 7800F.
Toutes ces décisions sont prises par l ensemble du personnelLes salariés de MARKETUBE sont les mieux payés du secteur. La suppression de la maîtrise et de l encadrement entraîne une économie de 50% sur les salaires...
"De plus , dit M.Le Marois, quand on accorde d'avantage de responsabilités dans le travail, la production augmente. Chez nous elle a augmenté de 60% par rapport à l ancienne so
ciété. Le taux d absentéisme réel est tombé à 2,5% alors que d habitude, en milieu ouvrier, il est de 10%...
Ensemble les travailleurs de MARKETUBE ont créé de nouveaux produits, comme ce protège ampoule en plastique , apprécié dans les hôpitaux... On aurait pu choisir d'augmenter d'avantage les salaires, de réduire le temps de travail, nous préférons faire progresser notre chiffre d affaires, actuellement de 3 millions(1978) H.T.dont 18% à l exportation. Aussi les "Marketube" ont ils pu embaucher une réfugiée chilienne...

Le 12 Février 1977 , nouvelles délibérations du Conseil Municipal de Marquette:
..." M.le Préfet du Nord nous fait connaître qu il a soumis, par arrêté du 31 Décembre 1976, aux formalités d enquête d utilité publique, le projet d'acquisition de terrains nécessaires à la réalisation d une zone d emplois dite "St. Roch" à Marquette par la Chambre de Commerce et d Industrie de Lille -Roubaix-Tourcoing. Il signale également que parmi le projet figure la cession d une parcelle de 400m2 environ de terrain par la société MARKETUBE au profit de cette compagnie.
Or, la dite parcelle est reprise dans l ensemble immobilier que la ville de Marquette a cédé à la société MARKETUBE dite "usine ISOTUBE" sous forme de Location-vente.
Compte tenu de cette particularité , l'acte de vente compor te, pour sûreté,l inscription au profit de la ville du privilège du vendeur à concurrence des sommes dues.
En conséquence,pour lui permettre d'instruire la demande d'acquisition par la Chambre de Commerce de la parcelle appartenant à la sociétéMARKETUBE, M. le Préfet demande que nous lui fassions connaître la décision que nous comptons prendre vis à vis du projet de vente par la société MARKETUBE d'une parcelle de terrain d'environ 400m2
Considérant l intérêt public de la réalisation du projet d'implantation de la zone d'emplois dite "St. Roch", M. le Maire propose au Conseil Municipal de donner son accord au projet de vente ci dessus exposé "
Henri Le Marois invite les associés à une Assemblée Générale Extraordinaire le Vendredi 14 Décembre 1979 à 20h30 au siège
Ordre du Jour:
- Transformation de la s.a.r.l. en Société Coopérative Ouvrière de Production ( S.C.O.P.) anonyme à capital variable
- Adoption des statuts de la S.C.O.P.
- Cessation de fonction du gérant
- Confirmation des fonctions du Commissaire aux Comptes
- Admission de nouveaux associés
- Fixation du nombre d administrateurs
- Elections d administrateurs
- Délégation de pouvoir au Conseil d Administration
- Questions diverses
Suite à cette A.G.E. du 14 Décembre 1979, il est décidé :
- De transformer la s.a.r.l. en S.C.O.P.
- Adoption des statuts
- Cessation de fonction de M. Le Marois
- Confirmation dans ses fonctions de M. Daniel VANBECELAERE 15, rue du Pont Neuf à Lille, Commissaire aux Comptes
- L exercice social sera effectivement clos comme prévu au 31 Mars 1980
A ce titre les comptes de cet exercice seront établis, présentés et contrôlés.
L Assemblée Générale Ordinaire statuera sur les comptes qui lui seront ainsi présentés et sur le quitus a accorder au gérant
- L Assemblée constate la transformation de la s.a.r.l. MARKETUBE en S.C.O.P.

Le Compte d Exploitation Général au 31 Mars 1980 se présente ainsi :( en milliers de Francs)
Ventes hors taxes 3590
Variation stocks en coure et finis 138
____
Production 3728
Travaux effectués par l entreprise pour
elle même
56
____
3784
Achats 957
Variations stocks matières et accessoires 10
____
consommation 947
Valeur ajoutée 2837
_____
Frais de personnel 1612
Impôts et Taxes 79
T.F.S.E. 481
Transports et déplacements 108
Frais de gestion 70
Frais financiers 136
Dotation en amortissements 227
Dotations aux provisions 2
_____
Total des dépenses 2715
______
Resultat d exploitation 122

Bilan résumé au 31 Mars 1980

NET
Valeurs immobilisées 985 Capital et réserves(résultat 1979
Autres V.A. 13 inclus) 554
Stocks 515 C/CT associés 227
Compte attente (capital et c/ct)
Réalisables 674 93
Disponibles 13 ___
Total capitaux propres et assimi
lables 874
D.L.Mt 457
Exigible 868
_____ _________

2199 2199

Dernière modification le : 26/12/2006 @ 11:36
Catégorie : Aucune

Moulin Despretz

Introduction

Epilogue

compléments

revue de presse

G.Malteries

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.2
PHP version 4.4.9



Page générée en 0,035 secondes